20 oct. 2009

Le nouveau fichier biométrique Parafes : encore la faute d'Internet ?

A l'occasion du lancement du dispositif de contrôle biométrique Parafes (passage automatisé rapide aux frontières extérieures Schengen) à l'aéroport de Roissy-Charles-de-Gaulle, j'ai entendu le ministre de l'immigration Eric Besson comparer -lundi 19 octobre- les empreintes digitales à une adresse IP (internet protocol).

Dans sa démonstration, le ministre explique que son dispositif, basé sur le volontariat, est moins dangereux que le fichage de nos données sur Internet à partir de l'IP.
Mais l'empreinte digitale d'un citoyen (une donnée personnelle) n'est pas l'adresse IP d'un ordinateur : l'une est une donnée personnelle intimement liée à l'individu et l'autre caractérise plutôt une machine connectée sur internet.
En aucun cas, une adresse IP ne peut être un attribut d'un individu contrairement à la génétique.

14 oct. 2009

A Paris, des travailleurs sans-papiers se mobilisent

Le Monde a publié un article intéressant sur les travailleurs sans-papiers en grève. Les conditions de travail de ceux qui rénovent les stations de métro parisien sont indignes et peu respectueuses des droits les plus élémentaires.


Le ministre de l'immigration, Eric Besson, ne se prononce pas vraiment sur leur régularisation. J'ignore si du point de vue de Besson, la rénovation nocturne du métro est un métier "en tension".
Mais la tension monte !

9 oct. 2009

Soutien aux travailleurs sans-papiers

Une marche de soutien aux travailleurs sans-papiers
Pour dénoncer le climat de délation qui semble s'installer en France, venez nombreux vous joindre, symboliquement, à la marche de soutien aux travailleurs sans-papiers organisée par le CS75 (Coordination des sans-papiers de Paris), samedi 10 octobre, à 14h.

La marche démarrera du 14 rue Baudelique, à Paris dans le 18ème arrondissement, pour se diriger vers le Ministere de l'immigration, de l'intégration, de l'identité nationale et du développement solidaire, au 101 rue de Grenelle.

Il ne faut pas hésiter à faire passer l'information auprès de votre entourage.

Barack Obama est prix Nobel de la paix 2009

Nobel l'a fait
Le prix Nobel de la paix a été attribué vendredi au président américain Barack Obama "pour ses efforts extraordinaires en vue de renforcer la diplomatie internationale et la coopération entre les peuples", a annoncé le comité Nobel norvégien.

Ce prix est à la fois un pari et un espoir pour l'avenir. Sa politique de main tendue et sa vision du monde ne peuvent qu'être renforcées par cette distinction.

8 oct. 2009

Un sans-papiers victime de son banquier corbeau

Travailleur mais sans-papiers...
Un Mauritanien sans-papiers de 41 ans, Yaro S., est arrivé en France 2002. Il a par ailleurs déposé un dossier de régularisation par le travail.
Il est client à la Société Générale depuis 2004, et verse son salaire de cuisinier sur son compte bancaire domicilié à Boulogne-Billancourt.
Samedi dernier, Yaro se rend à sa banque pour retirer de l’argent et régler son loyer.

Victime de son banquier délateur et zelé
A défaut d’être servi normalement par l'employé de banque, le client est plutôt arrêté par la police et menacé d'explusion. Comment cela est-ce possible ?
Yaro l'explique dans Le Parisien :
"Au guichet, l'agent m'a demandé une pièce d'identité. J'ai donné ma carte de séjour, il m'a dit d'attendre. En fait il a appelé la police. J'ai voulu sortir mais il a bloqué les portes" .

Yaro ne comprend toujours pas ce qui lui arrive, même s'il avoue que son titre de séjour est faux. Il doit être présenté ce jeudi aux autorités consulaires de Mauritanie, en vue de son expulsion du territoire.

Je m'interroge sur les motivations de cet agent si prompt à dénoncer un client de sa banque, il semble oublier que ce sont les clients qui lui assurent son salaire à la fin du mois. Pas de clients, pas d'agents bancaires.

A moins que ce ne soit pas un acte isolé à la Société Générale.

6 oct. 2009

Dans la série Flagrants Délits

Voici un des spots télévisés de la Halde diffusés sur France 3. J'aime particulièrement celui-ci pour la banalité de la situation. C'est d'un commun ! Malheureusement pas pour tout le monde.

A qui le tour ?
video

5 oct. 2009

Pour ne pas oublier que la discrimination est un délit

Le nombre de discriminations progresse
Les victimes de discrimination réagissent de plus en plus, c'est ainsi que la Halde (Haute Autorité de Lutte contre les Discriminations et pour l'Egalité) a déjà reçu près de 8 000 réclamations depuis janvier 2009 contre 7 788 pour l’ensemble de l’année 2008.

Selon la Halde, l'emploi et les préjugés en raison de l'origine tiennent le haut du pavé des réclamations, sans aucune surprise.

video

Ne pas hésiter à réagir
Les victimes des discriminations doivent prendre conscience de leurs droits et ne pas oublier que la discrimination est un délit. A chacun de combattre ce fléau, et ne laissons pas ce délit impuni.

La justice devra aussi prendre sa part de responsabilité.

2 oct. 2009

Carrefour et l'affaire Kitenge, où est la vérité ?

Dans cette affaire (lire le billet précédent), la justice a tranché. Et la principale question demeure : Pierre-Damien Kitenge a t-il été traité de "sale noir" par le fonctionnaire du ministère de l'Immigration ?

Je crains que le désistement des "courageux" salariés du magasin ait abouti à occulter la vérité.


Oui, nous voulons tous la vérité.

Le Carrefour du sale Noir gagne

Flash back
Pierre-Damien Kitenge, agent de sécurité du magasin Carrefour de Charenton-le-Pont, avait porté plainte en avril 2008 pour diffamation et injure à caractère racial contre Gautier Béranger, adjoint du secrétaire général du ministère de l'Immigration - en charge de la communication interne - pour l'avoir traité de sale Noir.
Trois mois plus tard, le tribunal de Créteil classa la plainte sans suite.

La suite
Comme l'ancien employé a dénoncé les pressions exercées par Carrefour auprès des témoins salariés, dans le but d'étouffer l'affaire, il est à la fois remercié et attaqué en justice à son tour par l'enseigne.

Le verdict
Le Tribunal de grande instance de Nanterre a prononcé son verdict la semaine dernière : l'ex-vigile est reconnu coupable de diffamation et condamné. Les éléments permettant de chiffrer le préjudice des plaignants ont semble -t-il manqué au tribunal.

Kitenge a eu le courage de défendre sa dignité d'homme au prix de la triple peine (isolé, sans-emploi et condamné). Je regrette que les témoins de la scène aient finalement choisi de garder le silence sur ce qu'ils avaient entendu : citoyenneté rime parfois avec courage.